Why women kill

Note : 5 sur 5.

Nous allons suivre le quotidien de trois femmes vivant dans la même maison mais à trois époques différentes : une femme au foyer des années 1960, une mondaine des années 1980 et une avocate en 2019. Ces trois femmes vont rencontrer bien des problèmes dans leurs ménages : la première va apprendre que son mari la trompe, la deuxième que son mari est homosexuel et la troisième (qui est en couple libre avec son mari) va tomber amoureuse d’une femme.

J’ai vraiment apprécié la série et plus particulièrement la fait d’être plongé dans trois époques différentes : les ambiances, les décors, les vêtements… Les épisodes sont à la fois hilarants et touchants.

Je vous la recommande vivement.

Mes premières fois

Note : 4 sur 5.

Après avoir passé une année compliquée suite au décès de son père, une adolescente indienne, Devi, décide de changer son statut social au lycée. Elle se met donc en tête d’avoir un petit copain et d’aller à des fêtes… Cependant, jongler entre garçons, amitié et famille ne va pas s’avérer facile.

Je ne m’attendais pas à autant apprécier la série mais, ce fut le cas. Malgré un synopsis pas vraiment original, c’est une série sympa, divertissante, plutôt courte (10 épisodes d’une trentaine de minutes). J’ai aimé les détails sur la culture indienne, l’humour, les références à la pop culture…

Je recommande vivement cette série que vous trouverez sur Netflix.

Modern Family

Note : 4 sur 5.

Modern family nous montre certaines forment que peuvent prendre les familles de nos jours. A la façon d’un documentaire nous allons suivre le quotidien de Claire, son frère, Mitchell et leur père Jay. Claire est à la tête d’une famille traditionnelle, elle est mariée à Phil et a 3 enfants. Mitchell et son conjoint viennent d’adopter une petite fille. Et Jay s’est récemment remarié à une femme bien plus jeune, avec son fils, ils forment une famille recomposée.

La série est sympa, vraiment drôle et divertissante. Une fois qu’on a saisi les liens de parenté il n’y a pas besoin de regarder les épisodes dans l’ordre. Personnellement je regarde un épisode de temps en temps pour me détendre et passer le temps. Ce que j’aime particulièrement c’est que avec 11 saisons on voit grandir les personnages.

Je conseille cette série que vous trouverez sur Netflix.  

The circle

Note : 4 sur 5.

The circle est une téléréalité dans laquelle les participants vivent dans le même immeuble mais dans des appartements séparés, ils peuvent donc choisir d’être qui ils veulent. Certain restent fidèles à eux-mêmes, d’autres gardent leurs physiques mais changent de personnalité, d’autres encore gardent leurs personnalités mais changent leurs physiques et enfin certains décident d’incarner une personne totalement différente en changeant leurs personnalités et leurs physiques. Les candidats peuvent communiquer entre eux à travers un réseau social nommé le cercle. Le plus populaire sera le vainqueur.

J’ai pour ma part regardé la version française de l’émission, je sais qu’il existe également une version américaine et brésilienne.

Selon le producteur Stephen Lambert, « The Circle est la rencontre de Black Mirror avec Big Brother et Catfish » et je trouve que c’est bien résumé. J’ai vraiment bien aimé cette téléréalité surtout le fait qu’elle montre la face cachée des réseaux sociaux : l’hypocrisie. En effet pour être le plus populaire possible il faut être apprécié de tous (même si on ne les apprécie pas). J’avais peur que ça soit répétitif, mais pas du tout, il y a toujours des rebondissements.   

Baby

Note : 3 sur 5.

Après la mort de sa mère Damiano va emménager chez son père fortuné, il va intégrer un nouveau lycée privé et réputé. Ce nouvel étudiant issus de banlieue ne se sent pas à sa place et ne fait pas l’unanimité chez ses camarades. De leur côté, Chiara et Ludo, lassées de leur mode de vie huppé entame une vie secrète qui n’est pas sans danger.

Je n’ai pas vraiment accroché à la série, je la trouve lente, il ne se passe pas grand-chose. De plus, je trouve que les personnages n’ont pas une grande profondeur, je ne m’y suis pas attaché. Cependant, j’approuve le fait que la série traite de prostitution (un thème qui n’est pas souvent aborder dans les séries) et montre ses conséquences et ses dangers.

Vous trouverez la série sur Netflix.

Unorthodox

Note : 5 sur 5.

C’est l’histoire de Esty qui vit à  Williamsburg (Brooklyn) dans une communauté juive ultra-orthodoxe et très stricte. Pour échapper à un mariage arrangé qui la rendait malheureuse elle décide de fuir à Berlin. Une fois sur place elle va découvrir un nouveau monde plein de libertés et tenter de réaliser son rêve.

Je n’avais personnellement jamais entendu parler de cette communauté, je trouve donc la série très instructive. J’ai également regardé le making-off, il permet d‘en apprendre plus sur cette communauté et de réaliser tout le travail qui a été fait pour être le réaliste possible, et ça marche. La série compte quatre épisodes à couper le souffle, j’étais complètement plongé dans l’ambiance, les décors, vêtements sont très réussis, de plus une partie de la série est en Yiddish (langue juive historique) et l’histoire est largement inspirée d’une histoire vraie.

Je vous conseille vivement cette série que vous trouverez sur Netflix.

I’m not okay with this

Note : 4 sur 5.

C’est l’histoire de Syd, une adolescente de 17 ans. Son père c’est suicidé sans laisser d’explication, elle se sent incomprise de tous et cela fait grandir en elle une grande colère. Elle va vite se rendre compte que quelque chose cloche et que des événements étranges se produisent quand elle est trop en colère.

J’ai d’abord été tenté de regarder cette série car elle a été produite par les producteurs de Stranger things et The end of the f***ing world (deux séries que j’ai appréciés). Et en effet je n’ai pas été déçue, je trouve que dans I’m not okay with this on retrouve une part de ces deux séries : avec les voix off comme dans the end of the f***ing world et avec les pouvoirs comme dans stranger things.

J’ai passé un agréable moment, si vous avez 2 heures devant vous je vous conseille cette série. Vous la trouverez sur Netflix.

The end of the f***ing world

Note : 4 sur 5.

James, persuadé d’être un psychopathe et ayant déjà tué plusieurs animaux, se met en tête de tuer une proie plus grosse. Sa cible, Alyssa, une nouvelle élève de son lycée, ayant ses propres problèmes. Les deux adolescents vont se lancé dans une escapade pour échapper à leurs famille, James voit y une chance de concrétiser ses idées d’assassinat.

J’ai d’abord trouver la série un peu étrange dans sa construction, mais finalement c’est justement ce qui fait son originalité. De plus, on s’attache de plus en plus aux personnages qui sont vraiment peu communs. J’ai apprécié l’ambiance sombre de l’histoire mais, toujours clairsemé de pointes d’humour (noir) au bon moment.

La série est rapide : les saisons compte 8 épisodes d’environ une vingtaine de minute. Donc si vous avez un peu de temps devant vous, foncez !

Vous trouverez la série sur Netflix.

Stranger things

Note : 5 sur 5.

En 1983, dans une petite ville des Etats Unis, Hawkings, un jeune garçon (Will) va mystérieusement disparaître. Ses trois meilleurs amis : Lucas, Dustin et Mike se lancent à sa recherche. Ils vont rencontrer jeune fille au nom étrange de Onze, elle se propose de les aider. Le shérif : Hopper décide d’enquêter sur un laboratoire qu’il suspecte d’être impliqué dans la disparition de Will. Mais que se passe-t-il vraiment dans ce laboratoire ?

J’adore cette série, à mon sens tout est parfaitement bien dosé : l’ambiance (la reconstitution de l’époque, les décors, les styles vestimentaires, les références), les personnages (drôles et attachants, avec une vraie évolution d’une saison à l’autre : saison 1, ils jouent à donjon et dragon, saison 2, ils découvrent les jeux d’arcade…), l’intrigue qui mêle aventure, drame, thriller, romance, horreur.

J’ai vraiment hâte de voir la suite. Vous trouverez la série sur Netflix.

Desperate Housewives

Note : 5 sur 5.

Dans une banlieue sans problème, Gabi, ex mannequin mariée à un riche homme d’affaires, Linette, mère d’une famille nombreuse, Bree, la parfaite femme au foyer et Susane, récemment divorcé vont être profondément bouleversées par le suicide de leur voisine et amie : Marie Alice. Durant toute la série nous allons suivre leur quotidien, entre joie et peine.

J’ai vraiment adoré cette série, je l’ai regardé plusieurs fois, je ne m’en lasse pas. Les personnages sont véritablement attachant et assez complexe. La série nous fait autant rire que pleuré.

Je vous la conseille vivement.